Quels sont les critères à suivre pour calculer la plus-value immobilière ?

Entendez-vous souvent les voisins, les amis dire savoir à l’avance qu’ils savent le montant précis de leur impôt ? Vous vous demandez sûrement comment c’est possible. En réalité, cela est possible avec le calcul de la plus-value immobilière. Ayant pour but de faire pareille chose, voici les critères non négligeables pour réussir le calcul de votre plus-value immobilière.

Établissez la somme de la plus-value brute

Pour réussir le calcul de votre plus-value immobilière, il y a deux grands critères à prendre en compte. En un premier temps, vous devez d’abord établir la somme de votre plus-value immobilière brute. Trouver plus d'informations via ce lien à son propos. Pour y arriver, vous devez différencier votre prix de cession de votre prix d’acquisition de votre bien. En fait, votre prix de cession est celui relatif à la somme notifiée sur les documents du notaire et à vos diverses charges. Il est relatif aux indemnités que vous avez payées dans lesquelles sont soustraites toutes vos dépenses obligatoires lors de l’acquisition. S’agissant de la somme d’acquisition de votre bien, celui-ci englobe votre prix d’achat, les charges que vous avez payées, les frais d’achat, liés aux travaux et autres.

Établissez la somme de la plus-value nette

En un second temps, le second critère pour réussir votre calcul de plus-value immobilière est de différencier la somme de celle nette. Cette plus-value étant considérée comme une plus-value imposable, vous aurez simplement à déduire vos abattements fiscaux de la somme de la plus-value établie en premier temps. Ces abattements étant déduits à la base des années durant lesquelles vous possédez votre bien, plus elles sont nombreuses, plus les abattements diminuent. Contrairement à la plus-value brute, en dehors des exonérations, votre plus-value nette fait face à des taxes estimées à 36 % grâce à deux différents calculs. Il s’agit du calcul de la plus-value nette liée à vos impôts sur revenus qui prend en compte 19 % des 36 % et de celles liées à tous les prélèvements sociaux qui prennent de leurs côtés en compte 17 %.